L'auteur

DANIEL YVETOT

La série Beauclerc

DU COTE DE CHEZ BEAUCLERC

Les livres

"Ô MON PAYS !"
DOMFRONT
1900-1920

Le LIVRE de MADEMOISELLE
PAULINE
DOMFRONT
1921-1939

Monnier (Mantilly).

 

Daniel YVETOT

 

Illustration pour Autour de mon village par La Muse du val Nicole
Illustration pour Autour de mon village par La Muse du Val Nicole (Lemerre, 1895).

Le point en 2006

1m70 sur la pointe des pieds, 105 kg bien tassés mais ne pratiquant pas le rugby, Daniel YVETOT n'en aura jamais fini de regretter la fine silhouette élancée de sa jeunesse.

A peu de chose près sorti d'entre les morts en juillet 1944 à Caen, capitale du Conquérant en 1000 morceaux pour cause de cataclysme sur la Normandie. Et chez les fous du Bon Sauveur !.. Suite à dernières semaines dans le ventre maternel 100 pieds sous terre dans les carrières de pierre de Fleury- sur- Orne, anciennement "Allemagne"... localité ayant changé son nom en hommage à Fleury-devant-Douaumont où est l'Ossuaire de Verdun

Professeur de Lettres modernes, a exercé ses talents au Cambodge, en Côte d'Ivoire, au Bénin puis à la Guadeloupe avant de poser définitivement ses bagages à Domfront-de-l'Orne pour sévir au Lycée Auguste-Chevalier.
Hédoniste, peu enclin au sérieux (bien que capable de s'y contraindre), aime beaucoup le whisky, la grande beauté des très belles femmes (mais n'a pas eu l'heur de fréquenter Ava Gardner), la lecture, le beau football, la peinture, les jeux de société, les gauloises bleues et, avant tout, l'amitié et la gentillesse (celle que les autres peuvent avoir pour lui)… Déteste comme il n'est pas possible la fatuité, le m'as-tu-vuisme, la mauvaise foi, le mensonge, le carriérisme et les chiens de garde des pensées uniques. Abhorre tout ceux qui font mal à notre Mère Nature. Et, toujours au cœur ses années asiatiques et africaines, plaidera toujours, autant qu'il en aura la force, pour une humanité rassemblée et de toutes les couleurs.

Le Père Sonnet, incarnation de la sagesse du Passais,

Le Père Sonnet, incarnation de la sagesse du Passais, une création de Jules Romain Le Monnier (Mantilly)

Prix du Festival du Livre de Cherbourg 1988 pour Fou la Tête, journal romancé du quotidien de Phnom-Penh en 1969-70, une évocation sensible du Cambodge alors que ce pays du sourire s'enfonce dans la deuxième guerre d'Indochine.

De crainte de s'exposer à des poursuites judiciaires pour homicide (même involontaire), ne veut pas voir son portrait sur la jaquette d'un livre. Explication de cette " private joke " en page 37 de "Ô MON PAYS !"

Le point en 2008

Sinon poids des ans légèrement accru, rien à reprendre à fiche anthropométrique auteur annexée au tome 1 : mesures stables tant en kilogrammes qu'en mètre et centimètres. Autrement, toujours navigation paisible sur océan des âges. Et même moralité (aléatoire), même tempérament (gourmand), même passion (dévorante) pour l'image -- d'Epinal ou de partout ailleurs. Ah diable ! quelle affaire que l'enfance !... Toujours " amoureuse de cartes et d'estampes " … et de coloriages en tous genres.